Pourquoi vouloir inventer un Leadership au féminin ?

Il m’est arrivé plusieurs fois d’avoir à répondre à cette réflexion de la part de managers et exécutifs masculins : « Mais pourquoi un programme spécialement pour les femmes ? Et nous, alors ! ». Je n’y ai pas vraiment entendu de mauvaise foi, plutôt une vraie naïveté, candeur, cri du coeur d’enfants gâtés qui ont déjà tout mais en veulent encore… (Veuillez me pardonner messieurs !)

Femmes et Leadership, une histoire récente !

Les programmes de Leadership ont été développés historiquement par et pour les hommes : dans l’armée, l’industrie, les grandes écoles, le monde politique…

  • 1944 : Vote des femmes en France
  • 1968 : Les femmes doivent toujours avoir l’autorisation de leur mari pour obtenir un carnet de chèque
  • 1972 : L’Ecole polytechnique autorise les femmes à se présenter au concours (et HEC en 1973)

Cela fait à peine un demi-siècle que les femmes développent leur influence dans les instances de décision de la vie économique et politique. Et elles sont toujours sous-représentées dans les postes à responsabilités :

%

des entreprises comptent des femmes dans leur Comité d’Administration

femmes sont à la tête d’un groupe du CAC 40, dont 2 à des postes non exécutif

%

PDG d’entreprises

%

dirigeantes de grandes entreprises…

Pour celles qui n’ont pas grandi dans un environnement où les femmes sont reconnues et soutenues, ou qui n’éprouvent pas une passion à défendre suffisante, il est difficile de trouver la légitimité nécessaire pour monter dans l’organisation.

Et les femmes sont encore moins bien représentées et soutenues à l’international :

  • -15% de femmes sont nommées dans des postes de direction en expatriation
  • +60% des conjoints hommes refusent de suivre leur compagne en expatriation, quand 89% des femmes le font !

Pourtant, les femmes à qui sont confiés des postes à responsabilités sont reconnues comme apportant une vraie valeur ajoutée à l’organisation

Performance économique : 

Les entreprises qui comptent + de 3 femmes au conseil d’administration font preuve d’une meilleure performance organisationnelle et financière (+30% de revenu capital 2010) (Etude de MSCI Cabinet conseil spécialisé dans les indices financiers sur 4000 entreprises – fin 2015). Par ailleurs, affirme cette étude, les entreprises moins ouvertes à la mixité semblent avoir rencontré beaucoup plus de controverses liées à la gouvernance que la moyenne. Les entreprises dirigées par les femmes auraient au contraire mieux résisté aux tempêtes et à la crise, d’où une rentabilité supérieure.

Ce qui ne veut pas dire bien sûr que les hommes n’ont pas ces qualités !

«  Si les femmes n’ont pas en tant que telles de qualités particulières, elles ont la qualité d’être encore minoritaires, d’être nouvelles venues dans nombre de métiers ou de responsabilités, et donc de questionner ce qu’elles rencontrent, d’apporter une capacité d’étonnement, qui peut être une capacité de progrès.

Les entreprises et les institutions qui bougent sont globalement celles qui font entrer plus de diversités que les autres. … 60% des diplômés en Master sont des femmes, mais 13% seulement des dirigeants d’entreprise sont des femmes : c’est tout simplement un gâchis de talents, perdus pour la société française. C’est contre cela qu’il faut lutter. Car la question de l’égalité professionnelle est encore largement devant nous. »

Nathalie Loiseau

Directrice , ENA

Des comportements de Leadership performants !

Le cabinet Mc Kinsey a cherché à définir plus précisemment quels sont les comportements que l’on peut identifier derrière le terme plus générique de Leadership :

    1. Développement des individus et des équipes *
    2. Objectifs, attentes et reconnaissance *
    3. Exemplarité, respect, éthique *
    4. Inspiration, vision mobilisatrice et optimiste *
    5. Prise de décision participative *
    6. Stimulation intellectuelle, prise de risque et créativité *
    7. Communication efficace, charisme
    8. Prise de décision individuelle
    9. Contrôles et actions correctrices, suivi, ajustements, sanctions

Les 5 premiers comportements de Leadership sont observés + fréquemment chez les femmes, les 2 derniers plus fréquemment chez les hommes… 

Les 6 astérisques correspondent aux comportements qui, selon 1000 dirigeants, seront les + efficaces pour répondre aux enjeux du futur ! 

Les femmes sont encore vues comme trop affectives, trop proches de leurs équipes, trop opérationnelles, manquant d’affirmation de soi, d’intelligence politique, de recul et de hauteur, de prise de risque.

Et le passif collectif est tellement ancré que nombreuses sont les femmes qui n’en sont pas conscientes. Elles portent des croyances limitantes sur le pouvoir, l’ambition, l’influence qui déterminent leurs comportements et sabotent leur évolution. Elles donnent sans même s’en rendre compte des signaux de subordination ou de soumission qui sapent leur position de Leader.

La majorité des femmes estime qu’il est plus facile pour les hommes :

  • de mettre en avant ses compétences (70% pensent que c’est plus facile pour les hommes)
  • d’être reconnue dans son travail par ses collègues (70%)
  • de faire son auto promotion (63%)
  • d’accéder à un poste à responsabilité (61%)
  • d’obtenir une augmentation ou une promotion (51%)

Etude réalisée par OpinionWay auprès d’un échantillon représentatif de 1 200 salariés, 600 salariés femmes et 600 salariés hommes, du 11 au 23 septembre 2015

Il s’agit donc d’inventer leur leadership à partir de leur identité, de leur expertise et de leur fonction sans « copier » les standards masculins dans lesquelles elles ne se sentent pas à l’aise.

Des bonnes pratiques des entreprises

  • Etablir des indicateurs de mixité
  • Etre attentif au recrutement et à la promotion des femmes dans l’entreprise
  • Encourager la flexibilité, travail à distance, outils de partage, horaires souples
  • Intégrer les comportements de Leadership dans les évaluations
  • Favoriser la formation et le coaching

Car 75% des femmes affirment que les formations ont eu un effet positif sur l’efficacité de leur leadership et les ont amené à évoluer dans leurs pratiques.

Découvrez le programme d’accompagnement Leadership au féminin :

Pour vous et vos collaborateurs, j’ai conçu un programme de 6 à 9 mois de Coaching-Training sur-mesure et à distance pour :

  • Identifier votre Style de leadership
  • Vous positionner sur un référentiel de compétences spécifiques
  • Décoder vos croyances et identifier vos talents
  • Freins, virus mentaux, auto-sabotage et double contrainte
  • Identifier les comportements défensifs adoptés
  • Sortir des amalgames, des attitudes « masculines » et stéréotypes
  • Construire votre Leadership à partir du triangle identitaire
  • Renforcer votre image & Savoir parler de vos réussites
  • Travailler la posture personnelle et l’image de soi
  • Développer le marketing de soi et ses réseaux
  • Savoir dire non
  • Travailler le sens et convaincre
  • Faire le bilan de vos acquis, talents, ressources
  • Vous engager sur plan de développement personnalisé
Share This